Décorée pour ne pas avoir crée d’emplois

Une légion d’honneur électrisante ! Ex-directrice générale de la branche française de General Electric (GE) de mars 2016 à avril 2019, Corinne de Bilbaoa été élevée au grade de Chevalier de la Légion d’honneur, sur le contingent de Matignon, au sein de la promotion du 14 juillet. C’est notamment sous son règne que GE France n’a pas tenu sa promesse de créer 1 000 emplois avant juin 2018, faite au moment du rachat d’Alstom, quatre ans plus tôt… Cette femme très investie sur le front social n’a quitté son poste qu’un mois avant l’annonce des 1 000 suppressions d’emplois dans l’usine de turbines de Belfort, décision qui était de fait dans les tuyaux depuis des mois…Or la grande chancellerie de la Légion d’honneur stipule que « les légionnaires oeuvrent au bénéfice de la société » et « contribuent au bien public par la création d’emplois ». On a un soucis là !!!

Rubriques

Injustices