Décès d’un étudiant. AstraZeneca en cause ?

Anthony R, un étudiant en médecine de 24 ans a perdu la vie. Son corps a été retrouvé dans son logement verrouillé de l’intérieur. Pour sa famille, une seule piste : le jeune homme a reçu une première injection du vaccin AstraZeneca le 8 mars dernier : « C’est inévitable. Mon frère au-delà d’être quelqu’un de brillant, renait soin de lui. Il faisait attention ce qu’il mangeait, il fait du sport. Surtout, il n’avait aucun antécédent médical, aucune maladie, rien. Il était en parfaite santé. Alors ce vaccin, c’est la seule branche laquelle on eut se raccrocher pour comprendre ce qu’il s’est passé » témoigne son frère. Le parquet de Nantes a ordonné une autopsie. Le rapport de celle-ci évoque « une hémorragie interne causée par une thrombose ». L’agence nationale de la sécurité du médicament a été informée de ce décès qui « fait l’objet d’une investigation clinique ».

Rubriques

Injustices