De nouveaux esclaves en Chine

Dans un rapport publié par une ONG australienne, plus de 80 grandes marques mondiales ont été épinglées pour avoir eu recours au travail forcé en Chine. Un véritable retour à l’esclavagisme sur le modèle du Goulag au 20ème siècle en Russie.

Publié il y a quelques jours, le rapport épingle plus de 80 grandes marques mondiales parmi lesquelles on retrouve notamment : Apple, Sony, Samsung, Microsoft, Nokia, Adidas, Lacoste, Gap, H&M, BMW, Volkswagen, Mercedes-Benz, Alstom, Huawei… La liste est longue et concerne principalement les entreprises du secteur de l’électronique, du textile ou encore de l'automobile.

Ce rapport relève ainsi que toutes ses grandes marques auraient eu recours au travail forcé dans des usines chinoises. Cet esclavagisme à grande échelle concernerait ainsi plus de 80 000 ouïghours détenus dans des camps d’internement. Face à ce constat, l’ONG appelle les marques concernées à “conduire des enquêtes immédiates et approfondies sur le respect des droits de l’homme dans les usines les fournissant en Chine, y compris avec des inspections et des audits indépendants et rigoureux”.

Rubriques

Injustices