Chelsea Manning retourne en prison

Ancienne source pour WikiLeaks, Chelsea Manning va être de nouveau incarcérée du fait qu’elle a refusé de témoigner contre Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks.

A l’origine de la fuite de documents classés confidentiels au Pentagone, cette ex-analyste militaire souhaite à tout prix défendre ses principes et a, une nouvelle fois, refusé de témoigner contre Julian Assange. Pour la troisième fois, Chelsea Manning va donc devoir retourner derrière les barreaux pour “entrave à la bonne marche de la justice”.

Suite à ses révélations en 2010, elle avait créé une importante polémique au niveau de la défense des Etats-Unis et des relations diplomatiques. Après avoir passé 7 ans en prison, Chelsea Manning avait obtenu sa libération en mai 2017. Mais en début d’année, l’ex-militaire a été de nouveau convoquée pour témoigner dans l'enquête sur Julian Assange. Dénonçant une procédure “opaque”, Chelsea affirme : “Je ne renoncerai pas à mes principes, je préférerais littéralement mourir de faim que de changer d’avis”. Face aux révélations compromettantes de WikiLeaks, la justice tente de mettre en place différentes stratégies afin de faire condamner ces lanceurs d’alertes.

Rubriques

Injustices