Carlos Ghosn de nouveau arrêté

Pour la quatrième fois depuis le 19 novembre 2018, Carlos Ghosn est arrêté par la police japonaise. Cette fois-ci, l’ex patron de Renault-Nissan est soupçonné de malversations financières.

Une arrestation “révoltante et arbitraire”. Ce sont les mots de Carlos Ghosn pour dénoncer cette nouvelle arrestation par la police japonaise. Quelques jours auparavant, l’ex-PDG de Renault avait annoncé qu’il tiendrait une conférence de presse le 11 avril. Cette nouvelle arrestation “extrêmement rare”, survient seulement un mois après sa libération sous caution. Une affaire qui n’en finit pas pour l’homme d’affaire qui est confronté à la justice japonaise, très sévère en matière de délits financiers.

Son avocat au Japon s’est exprimé sur cette nouvelle intervention policière : “Nous ne comprenons pas pourquoi ils ont besoin de le placer en détention. C’est extrêmement injuste”. Dans le même temps, Carlos Ghosn a réaffirmé n’avoir rien à se reprocher : “Je suis innocent de toutes les accusations infondées portées contre moi et des faits qui me sont reprochés”. Déjà accusé de dissimulation de revenus et d’utilisation de fonds de l’entreprise de fonds de l’entreprise à des fins personnelles, Carlos Ghosn n’en a pas finit avec la justice japonaise.

Rubriques

Injustices