Attentat à Lyon

Vendredi en fin d’après-midi, un homme, qui circulait à vélo, a déposé un sac en papier kraft devant une boulangerie rue Victor Hugo avant de quitter les lieux. Quelques minutes après une explosion a été entendue.

Après l’explosion qui a fait 13 blessés légers, plusieurs photos des caméras de vidéosurveillance ont été diffusés afin de traquer le suspect. Grâce aux caméras de vidéosurveillance de la ville, les policiers ont pu retracer le parcours du suspect minute par minute. Afin de retrouver l’homme au plus vite, une centaine de policiers et techniciens de la section antiterroriste du parquet de Paris ont été mobilisés. Les enquêteurs ne connaissent toujours pas les motivations qui ont présidé à l’attaque. A ce jour, aucune revendication n’a été faite.

La police a diffusé un appel à témoins sur les réseaux sociaux en précisant que le suspect est un homme habillé d’un haut sombre à manches longues, d’un bermuda clair et qu’il était potentiellement à vélo. Le colis piégé était composé d’un explosif artisanal, de vis et de billes d’acier. De plus, de l’ADN a été retrouvé sur les débris de la bombe, cependant, le profil n’apparait pas dans le fichier national des empreintes génétiques.

MAJ : Le ministère de l'Intérieur, Christophe Castaner, vient de déclarer qu’un suspect a été interpellé dans l'explosion qui a eu lieu à Lyon vendredi rue Victor-Hugo “Colis piégé à Lyon : un suspect vient d’être interpellé. Je salue la mobilisation de la SDAT, de la police judiciaire de Lyon et de la DGSI, co-saisies par la section antiterroriste du parquet de Paris. Leur action conjointe est déterminante”.

Rubriques

Injustices