Affaire de viol chez les pompiers

Ce samedi 4 mai, une jeune femme a porté plainte contre six pompiers. Elle aurait été victime de “relations imposées”. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour retracer les faits.

Dans la nuit de vendredi à samedi, une jeune étudiante norvégienne de 20 ans aurait été violée par plusieurs pompiers de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP). Suite à la plainte de la jeune femme, huit pompiers ont été placés en garde à vue. Au terme de leurs interrogatoires, six pompiers âgés de 23 à 35 ans ont été présentés à un juge d’instruction.

Le parquet de Paris avait requis deux jugements : “viol en réunion” pour quatre d’entre eux et “non-empêchement de crime” pour les deux autres pompiers. Néanmoins, le juge d’instruction n’était pas du même avis et les a placé sous le statut de témoin assisté et remis en liberté.

Une affaire qui vient s’ajouter aux autres affaires de violences sexuelles qui touchent la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris depuis plusieurs mois. Le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole de la BSPP a tenu à préciser : “Les pompiers concernés ont été suspendus pour faciliter le travail de la justice, et une enquête a été déclenchée en interne”.

Rubriques

Injustices