36 mineurs isolés, à l'abri

Ce mardi 28 avril, 36 mineurs qui se trouvait dans un squat de Saint Just, à Marseille, ont été mis à l’abri à l’hôtel ou dans des foyers.

Le tribunal administratif de Marseille a ordonné la mise à l’abri d’urgence des mineurs isolés dans un squat de Saint Just. Depuis ce mardi midi, ils ont été mis à l’abri dans des foyers ou à l’hôtel. En effet, leurs avocats avaient obtenu une mise à l’abri d’urgence lundi dernier auprès du tribunal administratif. Les règles de confinement n’étaient pas respectées dans ce squat surpeuplé.

Ne présentant aucun symptôme, ces derniers n’ont pas été testés au nouveau coronavirus. Bien que ces mineurs soient désormais en sécurité, environ 120 personnes vivent toujours dans ce squat. Une des bénévoles prénommée Isabelle est mitigée par la situation. Cette dernière a déclaré : “Nous sommes très contents pour les 38 jeunes, mais cette décision nous laisse un goût amer”. Certains d’entre eux bénéficiaient d’une ordonnance de placement provisoire et attendaient cette mise à l’abri depuis un an. Isabelle est étonnée de constater “la capacité du département à trouver des places miraculeusement, en pleine crise sanitaire”.

Rubriques

Injustices