Soumis par RedactionLVS le jeu 03/08/2017 - 10:31
Ce mercredi matin, dans le camp militaire de Caylus (Tarn-et-Garonne), un sous-officier du 3ème régiment de parachutistes d'infanterie de marine a perdu la vie lors d'un exercice de conduite.

Le drame s'est produit mercredi matin, aux alentours de 11h00, au camp militaire de Caylus (Tarn-et-Garonne). Âgé de 35 ans, le militaire a trouvé la mort lors d'un exercice de conduite. Au cours de ce dernier, le sous-officier a été éjecté du véhicule blindé dont il était le chef de bord. Il a alors été écrasé par le véhicule. Le pilote du blindé est en état de choc, mais ses jours ne sont pas en danger. Une enquête a été ouverte et les gendarmes tentent de faire la lumière sur les circonstances ayant poussé le véhicule à se retourner, causant la mort du militaire.

En réaction à ce tragique accident, le Service d'information et de relations publiques de l'armée de Terre (SIRPAT) a publié un communiqué de presse pour établir les faits et rendre hommage au militaire défunt. "L’armée de Terre déplore le décès accidentel d’un sous-officier du 3erégiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) de Carcassonne survenu le 2 août 2017, en fin de matinée, au cours d’un exercice dans le camp militaire de Caylus (Tarn-et-Garonne). Dans le cadre de sa préparation opérationnelle, une compagnie du 3e RPIMa réalisait un exercice de conduite sur une piste du camp, dédiée à ce type d’activité. Lors de celui-ci, un des véhicules de l’avant blindé (VAB) s’est retourné pour une raison indéterminée. La gendarmerie de Caylus est intervenue sur place et une enquête est actuellement en cours."

Le communiqué s'achève sur des condoléances. "L’armée de Terre s’associe à la douleur de la famille, des proches, et de tous les frères d’armes du sous-officier décédé, et les assure de son soutien."

Florence Parly, la ministre des Armées, étrangement silencieuse sur les relations conflictuelles entre l'Armée et Emmanuel Macron, a déclaré avoir appris "avec tristesse le décès accidentel" du sous-officier.