L'histoire peut d'abord prêter à sourire. Mais ce retraité vit un véritable enfer pour prouver à l'administration qu'il est bel et bien vivant.

Il n'existe plus aux yeux de l'administration. Et pour cause, ce retraité a été déclaré mort par erreur par la police, il y a plus de quatre mois. A présent, il doit se battre pour prouver qu'il est toujours en vie.

Tout a commencé par une erreur d'identification de cadavre, explique 100% Radio. En mai 2017, un homme est retrouvé mort dans une caravane installée sur un terrain appartenant au retraité. Des marginaux vont expliquer à la police qu'il s'agit bien du propriétaire des lieux. La police le déclare mort. 

Mais le retraité apprend la nouvelle et va se manifester à la police. Les enquêteurs découvrent que le cadavre est en réalité un SDF hébergé par le retraité. Une erreur rapidement corrigée dans le rapport de police, mais pour l'administration c'est une autre histoire, le certificat de décès ayant déjà été délivré.

Pour prouver qu'il est toujours en vie, l'homme a dû se présenter cette semaine devant le tribunal de grande instance d'Albi, avec son avocat. Après avoir prouvé qu'il est bien lui-même, il devrait pouvoir ressuscité administrativement dans deux semaines. Et donc par la même occasion, percevoir à nouveau sa retraite, suspendue depuis quatre mois.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !