Le corps de cette jeune femme, qui avait disparu le 16 novembre dernier après s'être rendue à un rendez-vous Tinder, vient d'être découvert...

Les parents de Sydney Loofe, 24 ans, ont annoncé la triste nouvelle lundi soir. Son corps a été découvert dans le Nebraska, rapporte le Daily Beast. Sydney avait disparu le 16 novembre dernier et depuis, la police d'État et le FBI prêtaient main-forte à la police de Lincoln dans ses investigations. 

L'enquête avait déjà permis l'interpellation de deux suspects principaux, dont une mère de famille de 23 ans, Bailey Boswell, qui avait pris contact avec la jeune femme via l'application de rencontres Tinder. Après un premier rendez-vous, Sydney avait rencontré une deuxième fois cette jeune maman célibataire et c'est suite à cette "date" qu'elle avait disparu. L'autre suspect est un homme de 51 ans, Aubrey Trail. Tous deux affirment n'avoir aucun lien avec la victime.

« Je souhaite à sa famille le meilleur… Je souhaite à Sydney le meilleur. Mais en ce qui concerne le département de police, allez vous faire foutre », a déclaré l'homme suspecté dans une vidéo publiée la semaine dernière sur Facebook. Le cinquantenaire, qui vit à Wilber, où le dernier signal de téléphone portable émis par le smartphone de Sydney a été capté, se dit « pourchassé comme un chien ». Quant à Bailey Boswell, elle explique dans cette même vidéo avoir fumé du cannabis avec Sydney lors de leur deuxième rendez-vous Tinder. « J’ai voulu la raccompagner chez elle, et elle m’a demandé de la déposer chez un ami, c’est ce que j’ai fait. Je lui ai donné mon numéro de téléphone. Nous avions prévu d’aller au casino ce week-end là. Mais je n’ai pas eu de nouvelles d’elle depuis », explique-t-elle.

« J’ai fait ce que j’ai fait, c’est comme ça. Si je suis un voyou, je suis un voyou. Mais mon dieu, je n’ai jamais tué personne de ma vie. Je n’ai jamais fait de mal à une femme. Je vous dis ça vous en faites ce que vous voulez », a ajouté dans une seconde vidéo Facebook Aubrey Trail. Pour l'instant, aucun des deux suspects n'est poursuivi dans cette affaire de crime.

« C’est le cœur lourd que nous partageons la nouvelle avec vous. S’il vous plait, priez pour Sydney et toute notre famille. Que Dieu lui permette le repos éternel. Nous t’aimons Sydney », ont écrit les proches de la jeune femme, sans préciser où son corps avait été retrouvé exactement, ni les circonstances de sa mort.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !