La patiente affirme avoir expulsé de son vagin, au terme de plusieurs jours de douleurs intenses, un gant et des compresses oubliés par le chirurgien lors de son opération...

La femme, âgée de 48 ans, a saisi le président du tribunal de grande instance de Marseille (Bouches-du-Rhône) après une opération durant laquelle un chirurgien a oublié, selon ses dires, cinq compresses et un gant dans son ventre. 

De fortes douleurs ressenties dès le réveil

Ce mardi 23 janvier, son avocat a détaillé par communiqué le déroulé des faits. Opérée le 6 avril 2017 pour une ablation de l'utérus par un médecin de Marseille, sa cliente a ressenti dès son réveil de fortes douleurs. "Dès son réveil, la patiente va se plaindre d’une forte douleur au niveau du ventre et d’avoir du mal à uriner. Elle sera également victime de vomissements et fera une nuit d’insomnie", explique Me Humbert. "Le lendemain et jour de sa sortie, elle indiquera au chirurgien avoir d’importantes douleurs du côté droit de son ventre", indique l'avocat.

Les compresses et le gant expulsés du vagin dans une mare de sang

Une fois rentrée chez elle, sa cliente est restée alitée au moins trois jours. "Ce n’est que le 9 avril au matin, soit 3 jours plus tard, après 4 heures de violentes douleurs et de contractions, qu’elle va expulser de son vagin dans une mare de sang un gant chirurgical ainsi que cinq compresses", affirme l'avocat qui accuse le chirurgien de n'avoir pas tenu compte de l'importance des douleurs de sa patiente et qui n'aurait pas daigné lui présenter des excuses après cet incident, qui aurait pu se terminer de manière dramatique.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !