L'homme était au fait de sa séropositivité depuis au moins dix ans.

Ce vendredi, Richard, 36 ans, a été mis en examen pour avoir transmis en toute conscience le virus du sida à sa compagne, a rapporté Le Parisien mercredi. L'homme a été remis en liberté mais placé sous contrôle judiciaire.

Une séropositivité gardée secrète

Si Richard n'a rien dit de sa séropositivité à sa compagne, c'était par "peur de la perdre". Cette dernière a porté plainte après ses dernières analyses de sang, qui lui ont appris qu'elle avait contracté le VIH. Son désormais ex-compagnon, dont elle a exigé des explications, lui a aussitôt avoué qu'il lui avait volontairement caché son état de santé, qu'il connaissait depuis au moins dix ans.

Des "messages malveillants"

Le dossier a été transmis à la police judiciaire parisienne. Richard, quant à lui, a été convoqué au commissariat et placé en garde à vue mercredi. Le trentenaire a reconnu les faits, ainsi que l'envoi de SMS après sa rupture avec la jeune femme, qu'il qualifie toutefois de "preuves d'amour". Ces messages lui ont valu une mise en examen pour "harcèlement" et "envois réitérés de messages malveillants".

Ce n'est pas la première fois que Richard enfreint la loi. Cet ancien toxicomane était déjà connu des services de police pour des affaires de vols, de cambriolages, de violences et de stupéfiants dans lesquelles il a été impliqué entre 1987 et 2006. Par ailleurs, il n'est pas impossible que d'autres contaminations volontaires aient eu lieu. C'est ce que les enquêteurs vont tenter de découvrir.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !