Une centaine de rennes ont été fauchés en l'espace de quelques jours par des trains dans le nord de la Norvège, provoquant la colère des propriétaires des bêtes. 

Le nord de la Norvège est le témoin depuis quelques jours d'un macabre spectacle. Des dizaines de rennes sont fauchés chaque jours pas des trains. Samedi 25 novembre, ce sont 65 bêtes à cornes qui ont été anéanties par le passage d'un train sur leur chemin. Avant ce terrible accident, 41 rennes avaient aussi été fauchés par des trains les jours précédents, portant le total de cervidés tués à plus de 100 morts. "Je suis tellement en colère que j’en ai le vertige", a témoigné le propriétaire des 65 cerfs morts dans l'accident de samedi, "C’est une tragédie animale insensée. C’est un cauchemar psychologique que nous vivons aujourd’hui".

Des rennes complètement désarticulés qu'il a fallu abattre

Après ces tragiques accidents de train, le plus dur n'est passé pour les propriétaires des bêtes puisqu'ils doivent souvent achever leurs bêtes agonisantes et désarticulées, les os brisés par le choc. "Le pire, c’était les animaux qui n’ont pas été tués dans l’accident. Ils gisaient là, souffrants. C’était un bain de sang sur plusieurs kilomètres", a expliqué Ole Henrik Kappfjell, le propriétaire du troupeau. Ces accidents sont fréquents en Norvège où les lignes de trains ne sont pas sécurisées par des barrières, ce qui laisse les rennes démunis face à une menace qu'ils ignorent. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !