La nuit où le jeune caporal a disparu, en avril 2017 à Chambéry, Nordahl Lelandais l'a bien fait monter dans sa voiture...

Nordahl Lelandais nie avoir tué Arthur Noyer. Toutefois, le principal suspect de l'affaire reconnaît l'avoir fait monter dans sa voiture alors que le jeune caporal faisait du stop. Les doutes des enquêteurs étaient donc bien fondés... L'ancien militaire, qui a avoué avoir tué la petite Maëlys, a reconnu avoir pris en stop Arthur Noyer dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 à Chambéry. Le 7 septembre dernier à Montmélian, des débris de son crâne ont été retrouvés.

Nordahl Lelandais affirme avoir déposé Arthur Noyer, vivant

Les enquêteurs disposaient depuis quelques mois d'éléments particulièrement incriminants à l'encontre de Nordahl Lelandais. En effet, le téléphone portable de ce dernier et celui d'Arthur Noyer avaient borné aux mêmes endroits, en même temps, la nuit de la disparition du jeune caporal. Un bornage qui laissait supposer que les deux hommes s'étaient bien retrouvés dans un même véhicule. Nordahl Lelandais, mis en examen dans cette affaire pour "assassinat", n'a pu qu'admettre avoir fait monter dans son véhicule le militaire de 23 ans, la nuit du 11 au 12 avril.

Toutefois, le principal suspect dans ce dossier nie avoir tué le caporal. S'il a bien concédé aux enquêteurs l'avoir pris en auto-stop, le trentenaire affirme l'avoir déposé, vivant, à un endroit qu'il refuse pour l'instant de préciser.

Eric Folay et Nelly Balmain, également tués par Nordahl Lelandais ?

Ce jeudi, le procureur de la République de Valence faisait savoir que la piste Lelandais allait être étudiée dans deux autres disparitions : celle d'Eric Folay en 2016 et celle de Nelly Balmain en 2011. Tous deux ont disparu dans la Drôme et leurs corps n'ont jamais été retrouvés. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !