Nordahl Lelandais est entendu ce lundi 19 mars pour la seconde fois depuis ses aveux dans l'affaire Maëlys, le 14 février dernier. L'ancien maître-chien de l'armée de terre va-t-il enfin expliquer comment il a tué la petite fille ?

Depuis son arrestation dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Maëlys, disparue lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) fin août, Nordahl Lelandais, passé aux aveux, refuse toujours d'éclaircir les circonstances dans lesquelles il a tué la fillette. Un silence bien souvent choisi comme stratégie depuis son interpellation. Car si Nordahl Lelandais est passé aux aveux après avoir clamé son innocence pendant plusieurs mois, c'est parce que les preuves apportées par les enquêteurs étaient bien trop incriminantes. 

Nordahl Lelandais avait refusé de s'expliquer lors de la première audition

Juste avant ses aveux, le 14 février dernier, son avocat Me Jakubowicz l'avait prévenu de la récente découverte des gendarmes : une trace de sang de l'enfant, retrouvée dans le coffre de son véhicule qu'il avait pourtant méticuleusement nettoyé. Nordahl Lelandais avait alors reconnu avoir tué la petite fille, mais "involontairement", avait-il soutenu. Depuis, il ne s'est plus exprimé, malgré les explications de son avocat qui avait soutenu que son client parlerait rapidement. "Il aura à répondre à de nombreuses questions. Il sera entendu prochainement sur les circonstances dans lesquelles cette mort est intervenue. J'ai la conviction qu'il y contribuera pleinement", avait déclaré Me Jakubowicz le soir même des aveux de l'ancien militaire. 

Mais le 22 février dernier, alors qu'il faisait l'objet d'une première présentation aux magistrats, Nordahl Lelandais s'était de nouveau muré dans le silence, refusant de répondre aux questions. L'entretien n'avait duré qu'une trentaine de minutes. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !