Apparemment, n'importe qui peut semer la zizanie dans un aéroport. Un simple brouilleur GPS fait l'affaire.

Mercredi 9 août, un cadre a été condamné à pour avoir oublié son brouilleur GPS dans le coffre de sa voiture, stationnée sur le parking de l'Aéroport de Nantes Atlantique.

Le 19 avril, ce cadre commercial de 50 ans, demeurant à La Rochelle, s'est envolé pour l'Afrique en laissant sa voiture au parking de l'aéroport nantais. Problème : dans le coffre de son véhicule, l'homme a laissé son brouilleur de GPS branché. Il s'agit d'un petit appareil permettant de se déplacer sans être tracé. En France, son usage est illégal.

Des retards de vols

Cette simple imprudence a suffi pour que, dès le lendemain, des avions restent bloqués sur leur parking aérien, tout proche de la voiture dans laquelle se trouve le brouilleur. L'appareil a en fait perturbé le système GPS des avions, ce qui a empêché plusieurs décollages. Résultat : l'incident a engendré des retards allant jusqu'à 1h15.

Par chance, l'Agence nationale des fréquences est basée près de Nantes ; celle-ci a pu envoyer une équipe pour détecter le véhicule perturbateur et désactiver l'engin. "On lutte contre cette prolifération des brouilleurs", ont expliqué les spécialistes qui ont souhaité témoigner à la barre.

Le responsable de cette perturbation a été condamné ce 9 août à 2.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Nantes. Le juge lui reproche d'avoir "sérieusement perturbé le fonctionnement de l'aéroport de Nantes".

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !