SOS Racisme est en colère : le directeur de la police municipale a publié des propos racistes sur Facebook, et n'aurait reçu qu'un avertissement de la part de son patron. 

Le directeur de la police municipale de Marseille s'est récemment fait remarquer pour avoir publié des propos racistes sur sa page Facebook, recevant ainsi un avertissement de son supérieur. Une punition pas assez sévère, selon SOS Racisme.

"Ces agissements sont totalement inadmissibles"

"France sans islam", ou encore appel au "bouclier anti-islam" sont des propos que l'on peut apercevoir sur la page Facebook de Alain Q., directeur de la police municipale à Marseille, une page suivie notamment par certains de ses collègues policiers. Face à ces publications racistes, son patron Marc Labouz lui a donné un avertissement, lui déclarant : « Je vous ai convoqué le 9 mars pour des faits manifestement incompatibles avec vos fonctions. Vous avez reconnu avoir relayé des publications contraires à la déontologie municipale et policière. Ces agissements sont totalement inadmissibles qui plus est venant de la part d’un fonctionnaire de votre rang. Votre positionnement hiérarchique et vos fonctions d’encadrement vous imposent un devoir d’exemplarité et de neutralité. »

SOS Racisme réclame plus de sanctions

Malgré l'avertissement, l'association SOS Racisme estime que le directeur mérite d'être plus sévèrement puni, et a même interpellé le maire Jean-Claude Gaudin afin de prendre les mesures nécessaires : « Lutter contre le racisme n’est pas seulement une question de mots. Cette lutte du quotidien est aussi une affaire d’actes. C’est pourquoi les appels à une "France sans islam" ou à un bouclier "anti-islam" en provenance de ce responsable de police ne peuvent en aucun cas se solder par un rappel à l’ordre. »

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !