L'homme de 55 ans, jugé pour braquage, a expliqué au procureur de la République avoir braqué la boutique tenue par sa compagne afin que cette dernière puisse prendre des jours de repos...

Le quinquagénaire a été condamné à quatre ans de prison assortis d'un maintien en détention après avoir braqué une boutique, rapporte Le Dauphiné Libéré, ce jeudi. En mai dernier, l'homme s'était attaqué au magasin Tati du Pontet, dans le Vaucluse, dont la directrice n'est autre que sa compagne. Le butin de son braquage est estimé à 5.700 euros.

Le jour du braquage, sa compagne, apeurée, n'avait pas reconnu son compagnon qui pour l'occasion s'était grimé avec une perruque et du maquillage. Le braquage avait de plus était d'une extrême violence. Le prévenu a ainsi arraché une partie du tee-shirt de la victime, puis l'avait plaquée au sol avant de la ligoter et de la menacer avec une arme en criant : "si tu bouges, je te tue !", a précisé le procureur de la République.

Finalement, les enquêteurs ont découvert que le braqueur n'était autre que le compagnon de la directrice de Tati. Interpellé, ce dernier a nié avoir porté une arme, tout en justifiant son geste par le fait que "le travail de (sa) compagne était super-stressant".

"Elle subissait beaucoup de pressions. J'avais peur de la perdre. C'est le seul moyen que j’ai trouvé pour qu’elle arrête de travailler, qu'elle se repose. Je reconnais que c’est absurde. Je n'ai pas mesuré les conséquences", a soutenu le braqueur.

Un argumentaire qui n'a pas convaincu le tribunal correctionnel d'Avignon, qui a condamné l'homme à quatre ans de prison ainsi qu'une amende de 8.000 euros à verser aux liquidateurs de Tati et 9.200 euros à sa compagne, traumatisée par l'agression. Elle n'a depuis pas repris le travail...

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !