L'épagneul breton, qui a été enfermé toute sa vie dans un minuscule garage, n'avait jamais vu la lumière du jour.

Neuf ans. C'est le temps qu'a passé Dick, un épagneul breton, enfermé dans le noir dans un garage miteux. Les faits se sont déroulés à Maizicourt, dans la Somme. Les membres de la fondation 30 millions d'amis, qui est intervenue pour mettre fin au calvaire du chien, n'en ont pas cru leurs yeux. 

Depuis sa naissance en 2008, le chien n'avait jamais connu autre chose que ce minuscule garage de 3 mètres carrés. Il n'avait jamais vu le soleil, l'herbe, le vent. Rien sauf les murs en béton froid de son chenil, et son sol rempli d'excréments. Les membres de 30 millions d'amis n'en reviennent pas que le chien ait survécu si longtemps.

"C'était insoutenable" nous précise d'ailleurs Flore, l'enquêtrice qui accompagnait les sauveteurs après qu'un voisin ait alerté la police. 

Selon les autorités, le propriétaire du chien aurait accepté sans résistance de dévoiler où il tenait Dick enfermé. L'association 30 millions d'amis qualifie le traitement qu'a subi ce chien comme de la torture, et a porté plainte pour abandon contre le propriétaire à la gendarmerie de Domart en Ponthieu. Lorsqu'ils racontent leur sauvetage, ils nous confient qu'il faisait une chaleur abominable dans le minuscule garage, et que Dick était dans un piteux état, totalement terrifié à l'arrivée des membres de l'association.

« Lorsque nous sommes arrivés avec un seau d’eau, il a hésité à s’approcher mais il était tellement terrifié qu’il est retourné se coucher au fond de sa cachette » ajoute Flore dans le rapport que nous pouvons lire sur le site de l'association.

"Nous avons essayé de le mettre en laisse, mais il refusait d’avancer. Nous l’avons porté jusqu’à la voiture où il s’est roulé en boule sur le siège. Il osait à peine nous regarder et tremblait si fort".

L'animal est aujourd'hui en refuge

Dick au refuge
Dick après son sauvetage au Refuge SPA de Buigny Saint Maclou.

Après avoir eu de nombreux soins, le chien a été placé à l'adoption dans le refuge de Buigne-Saint-Maclou, toujours dans la Somme. Déjà âgé de 9 ans, il a besoin de temps et de beaucoup d'attention pour s'adapter à une vie en communauté. Pour les éducateurs, il va être long et difficile de réussir à lui redonner confiance en l'être humain. 

"Il est toujours extrêmement perturbé. Il a une peur épouvantable de l’homme. Dès qu’on le porte, il est tétanisé et tremble" nous apprend Lydie, qui travaille au refuge.

Pour le moment, la plainte n'a pas donné de suite. Cependant, il faut se souvenir que selon la loi, "le fait d’exercer des sévices graves envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende". 

Dick au refuge
Dick, qui trouve un peu de réconfort auprès d'un copain, au Refuge SPA de Buigny Saint-Maclou.

 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !