La jeune femme de 24 ans, originaire du Mans, étudiait en quatrième année à l'université de Liège.

Ce lundi, Louise était absente en cours. Une amie s'est inquiétée et a tenté de la joindre, sans succès. Le soir-même, elle découvre son corps sans vie dans le kot (logement loué aux étudiants).

La victime, originaire du Mans, a été étranglée et poignardée au thorax, selon l'autopsie. Le parquet de Liège a révélé mercredi qu'un voisin de 54 ans, déjà condamné à plusieurs reprises pour viols, a reconnu son crime, rapporte La Dernière Heure. Il avait été placé sous surveillance électronique deux ans plus tôt.

Une chaussette maculée de sang a été retrouvée dans une poubelle près du domicile de l'assassin, ainsi que des taches de sang. D'après les médecins légistes, le quinquagénaire n'a pas agressé sexuellement ni violé la jeune femme.

"Pour celles et ceux qui le souhaitent", une cellule psychologique a été mise en place par l'université de Liège, où Louise étudiait en quatrième année de vétérinaire. Soucieuse d'édulcorer le drame, l'université parle simplement de "décès" et de "circonstances tragiques" sans préciser les causes de la mort de la jeune femme.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !