Ce qui a motivé son geste ? "Éviter à ses enfants de vivre dans un monde tel que celui d'aujourd'hui".

Une mère a tué son fils de 11 ans à coups de hache dimanche soir près de Liège, en Belgique, a annoncé le parquet de la ville cité par l'agence Belga. La criminelle a avoué le meurtre, expliquant dans la foulée au juge d'instruction "avoir eu peur de mourir d'une maladie" et "avoir commis son geste afin d'éviter à ses enfants de vivre dans un monde tel que celui d'aujourd'hui".

Une femme veuve et dépressive

Par chance après la mort de son frère, l'autre enfant a pu s'enfuir de la maison et se réfugier chez une voisine avant que sa maman ne souhaite la libérer du "monde tel qu'il est aujourd'hui". La mère, qui était veuve depuis des années, souffrait de dépression depuis le décès de son mari, a expliqué le parquet. Cet état psychologique se serait dégradé au fil des dernières semaines. Dans ce cas, si elle est dépressive...

Alain Mathot, le bourgmestre de Seraing, a déclaré à la télévision belge qu'une cellule psychologique avait été mise en place pour les témoins de ce drame, voisins comme policiers. "Je me suis préoccupé d'avoir une aide psychologique pour des policiers qui ont constaté la scène, pour les voisins qui ont reçu la fille. La fille est à l'hôpital, elle doit être encadré", a-t-il annoncé.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !