En octobre 2003, quatre nouveaux-nés ont été retrouvés morts dans une forêt de Galfingue, près de Mulhouse. Quatorze ans plus tard, le mystère pourrait bien être levé.

Le 21 octobre 2003, dans la forêt de Galfingue, près de Mulhouse, quatre corps des bébés ont été retrouvés dans des sacs poubelles par le propriétaire d'un terrain mitoyen. Outre les corps, les sacs poubelles contenaient des serviettes ainsi que des vêtements tachés de sang. Sur les quatre bébés, au moins deux avaient été étranglés comme en attestait la trace de cordelette autour de leur cou.

En 2009, faute de pistes, l'information judiciaire avait été refermée. Mais quatorze ans après les faits, l'affaire semble proche d'être résolue, grâce à l'interpellation d'un couple ce mardi à Petit-Landau, dans le sud du département et près de la frontière allemande.

Une simple querelle de voisinage

Cette nouvelle piste est le fruit d'une coïncidence. À la suite d'une bagarre ordinaire, un couple a dû subir un prélèvement d'ADN, a expliqué à Reuters Me Thierry Moser, avocat de l'association Enfance majuscule et partie civile dans cette affaire. "On a constaté que ça 'matchait', comme on dit dans le jargon des gendarmes. Les quatre bébés ont la même mère et, très certainement, le même père", a-t-il précisé.

Selon Me Thierry Moser, l'intention du couple pouvait être de se débarrasser des enfants, qui jusque-là avaient pu être conservés dans un congélateur.

L'interpellation a été confirmée par le procureur de Mulhouse, Dominique Alzeari, qui a également annoncé qu'une conférence de presse sera donnée ce jeudi.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !