Samedi soir, sur une plage de Brighton, dans la banlieue de Melbourne (Australie), un jeune homme a été attaqué par des puces de mer.

Samedi 5 août, en fin d'après-midi, un adolescent de 16 ans a vécu un événement à la fois insolite et pas évident à digérer. Sam Kanizay, fatigué après son entraînement de football, a décidé de tremper ses jambes dans l'eau à Dendy Street Beach, une plage située dans la banlieue de Melbourne.

Au bout d'une demi-heure, le jeune homme sort ses jambes de l'eau. À sa grande surprise, elles sont ensanglantées. "Je suis sorti [de l'eau] et vu ce que je pensais être du sable sur mes jambes (...) J'ai regardé en bas et j'ai remarqué que j'avais du sang partout sur mes chevilles." Une scène d'autant plus troublante que l'adolescent n'a pas ressenti de douleurs particulières.

En rentrant chez lui pour prendre une douche, Sam Kanizay observe plus attentivement ses jambes et remarque alors des centaines de petits trous "de la taille d'une tête d'épingle". Suite à ce constat glaçant, la mère de Sam, Jane, explique avoir aussitôt amené son fils à l'hôpital de Melbourne. D'après Jarrod Kanizay, le père de Sam, l'équipe soignante n'a pas su expliquer l'origine des blessures. "Ils ont appelé de nombreuses personnes, des experts en toxicité, des experts marins et d'autres médecins des environs de Melbourne... mais personne ne savait", raconte le père du garçon.

La nuit suivante, Jarrod Kanizay entreprend d'attirer les créatures au moyen d'un morceau de viande rouge. Alistair Poore, spécialiste des invertébrés marins à l'université du New South Wales, a assuré qu'il n'avait jamais rencontré un tel cas dans sa carrière. D'après le professionnel, il pourrait s'agir de puces marines.

La biologiste Genefor Walker-Smith rejoint cette hypothèse. "Il est possible que l'adolescent ait perturbé un groupe en train de manger, mais généralement ils ne sont pas là à attendre et attaquer comme des piranhas", explique la scientifique.

Heureusement, les blessures de Sam Kanizay sont superficielles malgré les apparences.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !