L'affaire Grégory vient de connaître un tournant sans précédent. Deux membres de la famille Villemin ont été mis en examen ce vendredi.

Jacqueline Jacob, la grand-tante de Grégory Villemin vient d'être mise en examen. Aujourd'hui âgée de 72 ans, elle est poursuivie pour "enlèvement" et "séquestration" suivie de la mort de l'enfant, ce vendredi après-midi. Elle est ressortie peu après du tribunal encadrée par des gendarmes et est montée dans un véhicule.

Un peu plus tôt dans la journée, c'est son mari, Marcel Jacob, le grand-oncle du petit Grégory qui avait été mis en examen pour "séquestration".

Pour rappel, Grégory Villemin a été retrouvé mort le 16 octobre 1984, les pieds et poings liés. Il avait quatre ans. Depuis l'affaire piétine. Mais mercredi, trois personnes avaient été interpellées et placées en garde à vue. Toutes membres de la famille Villemin.

Des perquisitions ont également eu lieu au domicile de Marcel Jacob. Selon BFM TV, un testament rédigé par le grand-oncle de Grégory aurait été retrouvé. Il y écrit qu'il n'est pas "l'assassin du petit Grégory". Toutefois les enquêteurs restent persuadés qu'il a bien joué un rôle dans le drame.

Les progrès de la technique ont permis de confondre Jacqueline Jacob comme étant l'auteur d'une lettre de menace du "corbeau" envoyée en 1983. Des similitudes avec celle qui revendiquait la mort de l'enfant datant de 1984 ont également été relevées. 

L'enquête a également montré que Marcel et Jacqueline Jacob vouaient une véritable haine à l'encontre de leur neveu, Jean-Marie Villemin, le père du petit Grégory. Mais le procureur du parquet général de Dijon l'a affirmé jeudi en conférence de presse : même si "on se rapproche de la vérité", "je ne sais pas qui est l’auteur" du crime. Trente-deux ans après les faits, l'enquête se poursuit donc.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !